Malesherbes, avocat de Louis XVI
rideau
Un homme très attachant, dont la vie personnelle est assombrie par le très mystérieux suicide de son épouse, retrouvée morte dans les bois de son château familial après s'être tirée un coup de fusil dans la poitrine... Un homme qui aide le beau-frère d'une de ses petites-filles, Chateaubriand, à préparer son voyage en Amérique. Un homme à qui Louis XVI a confié son testament et qui est, lui-même, conduit à l'échafaud le 22 avril 1794, tout simplement parce qu'il a osé défendre « le tyran ». Un vieillard de soixante-douze ans qui, avec sa mauvaise vue et sa jambe un peu folle, trébuche sur l'escalier de la mort et prononce cette remarque pour lui-même : « Oh ! Mauvais présage ! Un Romain serait rentré chez lui... ». Effectivement, comme le note Chateaubriand d'une manière étincelante, il y avait quelque chose d'un Ancien chez ce Moderne: « Un homme aux vertus antiques et aux idées nouvelles ». En l'exécutant, la Terreur commet l'un de ses crimes les moins excusables puisqu'elle assassine un esprit qui a tout prévu, tout annoncé, tout dénoncé. La Révolution se trompe, elle veut se débarrasser d'un magistrat qui a déjà jugé ses excès. Et les conditions de cette exécution sont encore moins admissibles : sa fille Ronsanbo et deux de ses petits-enfants sont guillotinés sous ses yeux, juste avant lui.
Une extermination familiale. Trois mois avant la chute de Robespierre, l'exécution de M. de Malesherbes, de l'Académie française, de l'Académie des sciences et de l'Académie des inscriptions, soulève l'indignation des esprits lucides. Cet homme bon mais déterminé, discret, obstiné, ennemi des extrêmes, s'est défini par cette interrogation : « Qui eût cru que la tolérance elle-même aurait ses fanatiques ? » . Sa vie et sa mort témoignent que l'apôtre immolé de la tolérance n'a jamais trahi son idéal.
Malesherbes, avocat de Louis XVI
anecdote
accueil
Accueil
Autres personnages