Si vous aimez ce site ne bloquez pas l'affichage des publicités... Merci !

Des montagnes de pierre

Les pyramide dans l'Egypte antique

Temples et pyramides égyptiens témoignent d'un maîtrise absolue de l'architecture grandiose. Mais l'archéologue l'atteste : les outils et techniques utilisées étaient plus que rudimentaires.

Une organisation rigoureuse dans la construction des pyramides

organisation-construction-pyramide
Les pyramides ont été édifiées par des citoyens egyptiens ordinaires, dont certains étaient enrôlés par roulement, d'autres engagés à plein temps. Zahi Hawass et Mark Lehner estiment que cet exploit (extraire, transporter et façonner les 5 millions de m3 de pierre nécessaires à la construction des trois pyramides et des structures annexes) a été accompli par une main-d'oeuvre de seulement 20 000 à 30 000 hommes. La construction d'un complexe pyramidal (qui comprend les pyramides, les temples et les tombes d'un même ensemble) commençait à l'accession au trône d'un pharaon et s'achevait à sa mort. Ainsi, les monuments de Gizeh, bâtis sous les rois de la IVe dynastie, Khéops, Khéphren et Mykérinos, vers 2550-2470 av. J.-C., ont demandé près de quatre-vingts années de travail.
Elles sont constituées de blocs de calcaire et de granit, dont le plus petit pèse moins d'une tonne et le plus grand plus de quarante, qui ont tous été taillés, déplacés et posés à la main. Les Égyptiens de l'Antiquité n'avaient recours à aucune machine sophistiquée, à aucun animal pour exécuter ces travaux. Et, une fois achevé le corps de la pyramide, c'est-à-dire, pour l'essentiel, ce que nous voyons aujourd'hui, ils le recouvraient de pierres qu'ils ajustaient et polissaient jusqu'à ce que la surface entière brille comme des bijoux au soleil. Pour édifier ces structures monumentales, il fallait une organisation du travail extrêmement rigoureuse. Grâce aux inscriptions tombales laissées par les ouvriers sur les parois intérieures de la pyramide de Khéops, les chercheurs ont pu dessiner une sorte d'organigramme des équipes de travail. Chaque projet, une pyramide, par exemple, avait son équipe d'ouvriers divisée en quatre ou cinq groupes, dont chacun était responsable d'une partie du complexe pyramidal . Un groupe et un autre les murs de la chambre. Chaque groupe portait un nom comme « la Grande » ou « la Verte ». Les groupes étaient divisées en sous-groupes de dix à vingt hommes, qui s'appelaient, par exemple, « Endurance » ou « Perfection ». Des chercheurs ont calculé que pour édifier une pyramide en vingt ans, les ouvriers devaient poser une pierre toutes les deux minutes, une cadence phénoménale. Et pour maintenir ce rythme, la logistique devait être elle aussi colossale.

Les pyramides... Brillantes comme des miroirs

les pyramides d'egypte
Le plateau de Gizeh abrite aussi les grandes pyramides des Khéphren et Mykérinos La première est un peu plus petite que sa grande soeur Khéops : 136 mètres de hauteur. Mais elle présente l'avantage d'avoir conservé une partie de son revêtement. En effet, les pyramides étaient construites avec des pierres empilées en gradins, recouvertes de blocs taillés en biais, de façon à donner à l'édifice sa forme finale. Cette dernière couche était constituée d'un calcaire au grain très fin pour obtenir un aspect extérieur encore plus lisse. Le monument devait briller comme un miroir, à l'image des rayons du soleil venus se poser sur I a tombe royale. Troisième et dernier vaste chantier royal de Gizeh pendant la IVe dynastie. la grande pyramide de Mykérinos, est de dimensions plus réduites: seulement 70 mètres de hauteur. L'intérieur révèle davantage de simplicité que chez Khéops : pas de chambre au coeur même de la montagne de pierre, ni de galerie monumentale. Les chambres funéraires sont au ras du sol, ou sous le niveau de celui-ci, et les couloirs qui y mènent sont étroits.
A chaque grande pyramide était accolé un temple bâti sur le côté oriental de l'édifice principal, relié par une longue chaussée de pierre à un second temple construit en contrebas, près de la zone des cultures. Des fosses en forme de barque étaient creusées à proximité, afin d'assurer le voyage du pharaon dans l'au-delà, aux côtés des dieux. Mais, là aussi, Khéops s'est singularisé : dans deux grandes cavités, ont été découvertes de véritables barque de bois soigneusement démontées. L'une d'elle a été sortie et remontée dans un musée proche; elle mesure plus de quarante mètres de long.
Des petits édifices, parfois appelés pyramides des reines, étaient construits au pied de chaque grande pyramide.
bas
A quoi sert un Pyramide ?
Dernière demeure du roi défunt, elle représentait peut-être une voie ascensionnelle pour qu'il rejoigne les dieux.
Combien y en a-t-il ?
Une quarantaine
Quelle est la première ?
La pyramide à degrés de Djoser 12630-2611 av. J.-C), à Saqqara.
Et la derniere ?
Les deux dernières grandes pyramides royales datent de la XIlle dynastie, au Moyen Empire : l'une construite pour le roi Khendjer, l'autre anonyme. D'autres, plus petites, sont bâties jusqu'au IV' s. ap. J.-C., notamment à Méroé (Soudan).