L'engagement politique
rideau
politique-athenes-antique

En temps de paix, le citoyen athénien peut, et en principe doit, participer à la vie politique. Comme le régime est celui d'une démocratie directe, tous les citoyens sont appelés à se rassembler périodiquement (une quarantaine de fois par an environ) dans le cadre de l'ecclésia (l'assemblée du peuple) pour délibérer et voter sur les propositions qui émanent d'un magistrat ou d'un conseil restreint de citoyens (la Boulé ou Conseil des Cinq Cents) tirés au sort parmi les volontaires et renouvelables tous les ans, ou encore d'un simple citoyen. En théorie, donc, n'importe quel citoyen peut siéger à l'assemblée, faire des propositions de loi, proposer des amendements et, s'il est favorisé par le sort, devenir temporairement un responsable politique en tant que bouleute (membre de la Boulè) ou encore prytane (bouleute en fonction permanente pendant un dixième de l'année) ou même épistate des prytanes (président tiré au sort pour vingt-quatre heures) ou proèdre (président) de l'ecclésia (au Ne siècle). L'égalité des chances est en principe totale, le tirage au sort passant pour traduire le choix des dieux.

anecdote
accueil
Accueil
Vie quotidienne