Louis XVI a accepté la Constitution
rideau
louis XVI
Ce 14 septembre 1791, le pays entier marque sa satisfaction. Louis XVI a accepté la Constitution, qui doit faire le bonheur des citoyens. Malgré l'arrestation de la famille royale à Varennes et les humiliations du retour forcé dans la capitale, malgré les manifestations républicaines et la sanglante fusillade du Champ-de-Mars, Paris montre sa joie. On oublie les malheurs d'antan. La Révolution s'achève.
Vers midi, le roi quitte les Tuileries pour se rendre à la salle du Manège, siège de l'Assemblée constituante.
Sorti du château, le carrosse royal traverse la place du Carrousel, enfile les rues Saint-Nicaise et Saint-Honoré avant de s'arrêter devant l'entrée du Manège. Tout le long du parcours, l'affluence des badauds est prodigieuse. On applaudit Sa Majesté mais quelques murmures montrent que l'enthousiasme est loin d'être unanime.
Le roi met pied à terre. Il a revêtu un habit bleu brodé de soie, une veste blanche et porte l'épée au côté. La croix de Saint-Louis brille sur sa poitrine. Une députation de douze membres est venue l'accueillir à sa descente de voiture. Traversant le vestibule, le groupe arrive à la porte principale.
La salle est comble. Les députés se pressent sur leurs banquettes et on a dû refouler beaucoup de curieux. La reine est déjà installée dans sa loge d'honneur, avec ses enfants et quelques membres de la cour.
anecdote
accueil
Accueil
Assemblée législative