Les Marie-Louise ...
rideau
les marie-louise

Dans les dépôts, les instructeurs — pour la plupart des vétérans dont certains même sont amputés d'un bras — font de leur mieux pour dégrossir les conscrits de 1815, les  Marie‑ Louise, ainsi baptisés parce que le décret qui les a convoqués était signé par Impératrice-régente. C'est, cependant,  chez eux que l'on relèvera le meilleur état d'esprit de toute l'armée ; Napoléon dira d'eux : L'honneur leur sortait par tous les pores ! La plupart ne sont pas habillés, faute d'uniformes : il manque deux cent mille fusils, autant de paires de chaussures et d'équipements, car tout le matériel disponible avait été expédié les mois précédents par l'administration de l'armée dans les places d'Allemagne

anecdote
accueil
Accueil
Conscrits et chevaux