Des combattantes parfois héroïques
rideau
vivandière de la grande armée

Sans entrer dans le domaine particulier des femmes soldats (principalement sous la période révolutionnaire). certaines cantinières ou vivandières eurent parfois des actions héroïques ou payèrent de leur vie leur dévouement. Tous les amateurs de l'épopée connaissent le tableau de Leieune sur la bataille de Chiclana où l'on voit Catherine Baland. cantinière au 95e. distribuer de l'eau-de-vie aux soldats elle reçut la croix en 1813.
Cazajus, cantinière au 57e, qui se distingue le 5 juin 1807 à l'attaque de Lomitten en allant distribuer sous une grêle de balles deux barils d'eau-de-vie à nos soldats. Marie Dauranne, blanchisseuse â la 51e demi-brigade qui, le 21 décembre 1796, sauve un soldat de la noyade en se jetant à l'eau.
On pourrait en citer encore de nombreuses, l'article serait bien trop long !
A une époque ou le courage était une chose banale, il convenait de rappeler que celui-ci n'était pas exclusivement l'apanage du sexe fort.

anecdote
accueil
Accueil
Peines, amours, cotillons