Les mendiants au Moyen-âge
rideau
mendiants au moyen âge

Paris abrite enfin une foule de mendiants et de quêteurs religieux tout aussi bruyants. Les antonins se re-connaissent au : " N'y a-t-il rien pour les pourceaux de Saint-Antoine ? "
Ce cri extraordinaire a une longue histoire. En 1131, dans une rue de Paris, le fils aîné de Louis VI le Gros tombe de cheval et se tue à cause d'un cochon. Une ordonnance royale interdit désormais de laisser divaguer les porcs dans la ville, mais le prieuré du Petit-Saint-Antoine obtient le privilège de continuer à y faire paître ses pourceaux. C'est en leur nom que les moines quêtent.

anecdote
accueil
Accueil
La gastronomie, les rues