Brûlée dans son lit
rideau
les dominicains et l'inquisition

En 1234, le jour de la canonisation de saint Dominique, un fait horrible se passe à Toulouse. L'évêque vient de célébrer la messe en l'honneur de cette canonisation; il va passer au réfectoire avec les frères. On lui dit qu'on se prépare à brûler, une vieille femme infirme, qui est au lit, avec la fièvre. L'évêque et le prieur, par scrupule, veulent se rendre compte par eux-mêmes de la chose. Ils vont chez l'infirme, s'approchent d'elle et l'interrogent.
Celle-ci, prenant l'évêque orthodoxe pour celui des cathares, confesse sa foi. L'évêque se fait reconnaître pour ce qu'il est, orthodoxe et non cathare. La vieille infirme persévère. Ainsi convaincue d'hérésie, elle est livrée au vicaire du comte (bras séculier) qui la fait transporter sur l'heure au Pré-le-Comte où elle est brûlée dans son lit. Après cela, l'évêque, les frères et les inquisiteurs s'en vinrent au réfectoire et mangèrent avec joie ce qui était préparé, rendant grâces à Dieu et au bienheureux Dominique

anecdote
accueil
Accueil
L'Inquisition