Jean le bon, un otage de haut rang ...
rideau
Jean le Bon fait prisonnier à Poitiers pendant la guerre de 100 ans
Un prisonnier incapable d'acquitter sa rançon perdait toute considération. Un otage de haut rang pouvait être l'objet de disputes lorsque, avant de se rendre, il avait été assailli par plusieurs combattants.
Ainsi, Jean le Bon, à Poitiers, : il se rendit à Denis de Morbecque, chevalier d'Artois, ce qui provoqua un pugilat entre son vainqueur et les Anglais qui revendiquaient sa prise. Les deux hommes eussent peut-être succombé si Edouard de Woodstock ne les avait soustraits à leurs agres­seurs par l'intervention de quelques chevaliers vigoureux et autoritaires.
anecdote
accueil
Accueil
La Guerre de cent ans