Les croisés pillent Constantinople ...
rideau
pillage de Constantinople par les croises en 1204
Le premier assaut a lieu le 9 avril, les galères sont positionnées au centre, les nefs sur les côtés. Survient alors un événement imprévu: le courant repousse les bateaux vers le large. Le 13 avril 1204, le vent change et permet de remonter le courant; les navires, liés deux à deux, peuvent alors s'ap procher et débarquer des sapeurs qui attaquent une poterne sous les volées de flèches et les jets d'huile enflammée. Dès qu'elle est enfoncée, les croisés s'y précipitent, la résistance s'effondre et Murzuphle, à son tour, prend la fuite.
Trois jours durant, Constantinople est livrée au pillage, aux incendies, aux meurtres et aux viols. Le principal centre artistique et intellectuel du monde est saccagé, une catastrophe pour l'héritage classique de l'Europe. Dans les églises, les clercs font main basse sur les reliques des saints et les Vénitiens sur les objets d'art. Les tombeaux des empereurs sont profanés, leurs bijoux volés. A Sainte-Sophie,.on fait entrer des mules pour charger le butin et on laisse une prostituée danser devant le trône du patriarche. Les horreurs perpétrées par les Latins renforcent la séparation des Eglises, qui dure encore huit siècles plus tard.
Les croisés offrent la couronne impériale à Dandolo qui, par son courage personnel autant que par son sens de l'intrigue, a tant contribué à la victoire. Mais le vieux doge, connaissant la jalousie de ses concitoyens, sait qu'en acceptant, il risque de détruire la République. Il décline, obtient en compensation le choix d'un Vénitien comme patriarche de Constantinople et il manoeuvre pour faire élire empereur Baudouin de Flandre, plus conciliant et docile que Boniface de Montferrat.
prise de Constantinople par les croises en 1204
anecdote
accueil
Accueil
Les croisades