Thouars, clef de l'Anjou
rideau
Prise de Thouars par les vendéens

Les victoires vendéennes en Anjou et en Poitou ont un énorme retentissement. Les Bleus ont peur de ces paysans et la Convention a maintenant pris conscience qu'il s'agissait d'une véritable guerre qui s'ajoute au péril extérieur. Le 30 avril, elle décide que trois armées seront consacrées à la lutte contre l'ennemi intérieur.

En attendant. les Brigands poursuivent leur marche victorieuse.
Le 2 mai, le général Quetineau. le vaincu des Aubiers, peu sûr de ses troupes, abandonne Bressuire. que vont occuper les Blancs et court s'enfermer dans Thouars (Deux-Sèvres). Dans sa hâte, il oublie d'emmener les prisonniers aristocrates. Parmi ceux-ci le marquis et la marquise de Lescure, leur beau-père et père, le marquis de Donissan. et Bernard de Marigny. Du renfort pour l'armée catholique et royale. Les-cure s'empresse de regagner son château de Clisson et d'envoyer des émissaires dans 40 paroisses du Bressuirois pour les soulever. Le 5 mai, à 6 heures du matin, 20000 Vendéens, conduits par Stofflet, Cathelineau.
Bonchamps, La Rochejaquelein se présentent devant Thouars que défend Quetineau avec 3000 hommes. Position très fortifiée surplom bant la vallée du Thouet, on la regardait comme la clé de l'Anjou. Après quatre heures de fusillade, les Vendéens passent le pont sur le Thouet et s'attaquent au rempart sous la mitraille. Selon la légende, Monsieur Henri donne l'exemple. Grimpé sur les épaules de Texier, il aurait atteint le sommet de la muraille et galvanisé les paysans en criant : « A l'assaut, à l'assaut Une chose est sûre, la marée blanche pénètre dans Thouars et à 7 heures du soir, le général Quetineau capitule. Relâché avec la plupart des autres prisonniers, il refuse de se rallier. Il regagnera les rangs républicains ou il sera arrêté et condamné à mort.
Toutes les cloches de Thouars carillonnent. Les vainqueurs se précipitent dans les églises pour remercier Dieu, ils brûlent les arbres de la Liberté et se bourrent les poches d'assignats. Et surtout ils s'approprient 4000 fusils et des stocks de vivres.
L'épouvante glace tous les esprits... Saumur est en danger écrit à Angers le conventionnel Richard.

anecdote
accueil
Accueil
La Vendée victorieuse