Un mariage dans la Rome antique...
rideau
mariage rome antique

La cérémonie commence dans la maison du père de la jeune fille, où se réunissent les invités. Parents et amis. Les mains droites des deux époux sont jointes par une femme mariée, et un sacrifice, qui ne comportait sans doute pas de victime animale, est accompli sur l’autel domestique ; puis un banquet est offert a l’assistance par le marié. Ensuite, la jeune mariée est arrachée à sa mère avec une violence simulant un enlèvement, et accompagnée par un cortège de jeunes filles et de jeunes gens portant des torches jusqu’au domicile de son mari, des joueurs de flûte se joignent au cortège, et on récite des vers obscènes : les jeunes gens jettent des noix aux enfants, friandises comparables à nos dragées, mais aussi parce que la noix est symbole de fécondité.
A son arrivée à la maison de son mari, la mariée est soulevée dans les bras de ce dernier pour en franchir le seuil. Car il existe à Rome un très fort tabou concernant les seuils ; le marié présente alors à la jeune femme l’eau et le feu, qu’elle doit toucher, symboles de son autorité de maîtresse de maison sur son nouveau foyer. La mariée, de son côté, remet une pièce d’un as à son mari et en fait tinter une au carrefour le plus proche, gestes exprimant son incorporation à son ménage, à sa maison, à son quartier.
Elle est ensuite accompagnée jusqu’à la chambre nuptiale, où la rejoint son mari après que des matrones ont dénoué sa ceinture ; devant la porte de la chambre. Des jeunes gens chantent un chant nuptial invoquant Ie dieu Hymen.

anecdote
accueil
Accueil
La femme romaine