Les cochers... Des vedettes adulées
rideau
les jeux dans la rome antique

Les cochers se recrutaient principalement parmi les esclaves et, de leurs succès, ils espéraient l'affranchissement. Malgré cette origine, ils n'étaient pas frappés d'infamie par la société, comme les acteurs ou les gladiateurs. Les foules au contraire les adulaient et beaucoup d'empereurs, Caligula, Néron, Commode, Caracalla, ne dédaignèrent pas de participer comme auriges à des courses de chars. Les récompenses des vainqueurs, outre les palmes et les couronnes honorifiques, consistaient en importantes sommes d'argent.
Aux plus célèbres des auriges on élevait même des statues. On appelait « miliarius » le cocher qui avait remporté plus de mille victoires. Voici l'inscription funéraire de l'un d'entre eux, relevée sur une table de marbre trouvée à Rome :
4 257 courses dont 1 462 victoires

« Caius Appuleius Dioclès, cocher de la faction des Rouges, originaire de la Lusitanie espagnole, âgé de 42 ans, 7 mois, 23 jours (5). Il courut sa première course dans la faction des Blancs, sous le consulat d'Acilius Aviola et de Corellius Pansa. Il remporta sa première victoire dans la même faction sous le consulat de M. Aciulius Glabrio et de Gaius Bellicius Torquatus. Il courut pour la première fois dans la faction des Verts sous le consulat de Torquatus Asprenas et d'Annius Libro... Au total, il conduisit des chars durant 24 ans, il participa à 4 257 courses et remporta 1 462 victoires, dont 1 064 dans des courses simples, 347 dans des courses doubles et 51 dans des courses triples . Il gagna au total 35 863 120 sesterces... »
cocher de la rome antique
anecdote
accueil
Accueil
Les courses de chars