intro
modele


A Athènes, les femmes des itoyens n'ont aucun droit politique ni juridique. Cependant l'Athénienne mariée, si elle est confinée dans sa maison, gouverne du moins celle-ci avec autorité, pourvu seulement que son maître et seigneur n'y mette pas d'obstacle.
Pour ses esclaves, elle est la despoïna, la maîtresse.

Les femmes
dans la
Grèce antique

Début de l'histoire