Le sort des esclaves dans Athènes
rideau
esclaves à athenes

Le sort des esclaves de la cité est encore moins enviable. Si certains esclaves domestiques font partie de la maison, ceux qui travaillent dans l'industrie connaissent des conditions de vie très rudes : dans les mines de plomb argentifère du Laurion, qui produisent le métal servant à frapper la monnaie d'Athènes, les esclaves sont contraints de travailler couchés sur le ventre dans des galeries étroites et étouffantes.
Employés à toutes sortes de travaux, agriculture, corvées domestiques, enseignement, spectacles, ils sont le plus souvent des captifs de guerre, de razzias ou d'un trafic d'esclaves organisé, et sont vendus au marché. Mais un esclave ne l'est pas toujours à vie et il peut parfois racheter sa liberté ou elle lui est rendue.

anecdote
accueil
Accueil
Les esclaves