Coquetteries de femme ...
rideau
maquillage femme egyptienne

La coiffure. L'excès et la surcharge sont exclus même si les coiffure étaient parfois de véritables compositions avec jeux de mèches nattée ou ondulées de différentes manière: ornées de rubans et de fleurs. Les perruques, courtes ou longues et bouclées, se portaient souvent.
Le vêtement. Simple tunique ou robe de lin plissé, le vêtement est de couleur blanche et laisse deviner le courbes du corps, parfois même voir les seins nus.
La parure. Colliers, bracelet: bandeaux de tête et boucles d'oreilles, en perle, or, turquoise ou lapislazuli pour les plus riches, en céra mique ou bronze pour les humble.
Le maquillage. Outre l'huile de ricin, le lait d'ânesse et autres onguents à base de poudre d'albâtre de miel et de sel, destinés à raffermir les chairs, enlever les taches de rousseurs et supprimer les duvets st perflus, la femme utilise des fard: Poudre verte (malachite) ou poudre noire (galène) soulignaient avant geusement les yeux tout en limitant les ophtalmies causées par la réverbération, le vent et la poussière.

anecdote
accueil
Accueil
Vie quotidienne