L'art des bijoux ...
rideau
bijoux egypte ancienne

Les colliers.
Certains colliers sont de véritables parures de poitrine. Ils tiennent tout le haut du buste et remplacent le vêtement qui, chez les femmes, découvrent la poitrine. Les rangs nombreux sont faits de cordes enroulées de fleurs, d'antilopes, alternées de chacals, d'éperviers et symbole de la puissance suprême, l'uraeus ailé, tous ornements d'or.
Les colliers pauvres, par contre, sont faits de faïence bleue et verte, en forme de boules et de cylindres alternés.
Un autre bijou carré, nommé pectoral, oscille entre les seins. Quand il ne représente pas un sujet religieux, il est paré de gemmes. Cette mode revêt de pierreries la nudité laissée apparente par les robes égyptiennes étroites faites de tissus gaufrés transparents et adhérents au corps. Deux bretelles retiennent seules le fourreau arrêté sous les seins. Le pectoral masque l'espace qui les sépare. Parfois même les seins sont emboîtés dans des coupes d'or qui en épousent l'exacte forme !

Les boucles d'oreilles.
Les Egyptiens et les Chaldéens sont les premiers à porter des boucles d'oreilles. Pourtant les boucles d'oreilles ne sont pas le bijou dominant parmi ceux que les fouilles pratiquées en Egypte ont mis à jour. Le poids de ces boucles  ainsi ornées donne à penser qu'on les accrochait à la perruque, de chaque côté de la tête.

anecdote
accueil
Accueil
Vie quotidienne