La journée d’un prêtre...
rideau
les pretres dans l'egypte antique

L 'entretien des dieux requérait un personnel très variable selon l'importance du temple. Dans les plus importants, les fonctions diverses .étaient remplies par autant de personnes différentes, allant des officiants qualifiés, «servi-teurs du dieu » ou « pères du dieu », des chanteuses et des musiciens, jusqu'aux ouvriers chargés de la préparation des offrandes, boulangers ou bouchers, et au personnel d'entretien. On connaît également, en dehors de la hiérarchie ordinaire, un grand nombre de « prêtres spéceques », apparemment attachés à des rituels oc-casionnels ou à des aspects particuliers de la divinité.Le clergé ordinaire était organisé en quatre « phylè » qui se relayaient de mois en mois, au cours des trois saisons de l'année, ce qui leur permettait de s'occuper des terres dont le revenu assurait en principe leur existence.
Le rituel journalier comprenait essentiellement un service du matin et un autre du soir, depuis l'ouverture du taber-nacle contenant la statue, qui devait être parée, encensée et nourrie, jusqu'à sa fermeture, ainsi qu'une sorte de garde nocturne rythmée par les « prêtres observateurs de l'heure » qui observaient sur le toit du temple, tout au long de la nuit, le passage des étoiles.
Pendant les mois de service, les officiants étaient tenus de respecter un certain nombre de prescriptions, purifications et abstinences, dont nous connaissons le détail principalement par des inscriptions tardives et par des écrivains grecs.
Parmi les activités « séculières » des prêtres, on retiendra entre autres l'exercice de la médecine, spécialité des « purs de Sekhmet », l'assistance magique aux gens en difficulté que prodiguaient les « porteurs du livre » ou le règlement des litiges mineurs par l'interpré-tation des oracles que l'on demandait à la porte des temples.
Dans les nécropoles, on trouvait des prêtres pour accomplir les cérémonies des enterrements, assurer le culte funéraire et surveiller les opérations des embaumeurs qui préparaient les cadavres pour l'éternité.

anecdote
accueil
Accueil
Le royaume des morts