Les musiciens aveugles ...
rideau
musiciens egypte antique

L'Egypte, comme d'autres civilisations, a connu la tradition des musiciens aveugles. Les bas-reliefs des temples et des sépultures nous montrent souvent des instrumentistes aux yeux sans pupille. Pour donner l'aubade à Isis, Hathor, Sekhmet et les autres, il ne fallait pas les voir.
Les musiciens jouent un rôle essentiel dans la cérémonie. Ils sont en présence de la divinité, et pendant leur interprétation, ils ne sont pas autorisés à voir le dieu. Au cours de leur concert, [ils] communiquaient avec la divinité. S'ils n'étaient pas aveugles de naissance, il n'était pas rare de leur enlever la vue sciemment. Des scènes peintes dans le palais d'Akhenaton (1352-1338 av. J.-C.), à Amarna, montrent des musiciens, instruments en main, portant un bandeau sur les yeux. Une fois le récital achevé, ils repoussent leur turban vers le haut et s'inclinent devant le roi, être divin. Le bandeau les rendait invisibles. Ce point est essentiel, seul le roi étant autorisé à converser avec les dieux »

anecdote
accueil
Accueil
Le royaume des morts